BMCR review of SEG 52 (2002)

In BMCR 2008.03.10 there is a short review by Georges Rougemont of SEG 2002 (published last year):

A. Chaniotis, T. Corsten, R.S. Stroud, R.A. Tybout, Supplementum Epigraphicum Graecum, Volume 52 (2002). Leiden: Brill, 2006. Pp. xxxvi, 905. ISBN 90-04-15508-2. €168.00 / $250.00.

After a brief discourse on the history of SEG, after which R. claims (perhaps strangely in a review publication) that most epigraphers have no use for a detailed review of any issue of SEG because they will already have seen them in major libraries, he states:

C’est donc, sans doute, aux non épigraphistes (littéraires, linguistes, numismates, historiens peu familiers avec les inscriptions) qu’il faut d’abord signaler ce volume, et plus généralement le SEG. L’épigraphie n’a pas toujours bonne réputation auprès d’eux; et, dans beaucoup de publications estimables ou excellentes, on trouve encore trop de passages dont on ne peut pas ne pas penser qu’ils n’auraient pas été écrits, ou pas de la même façon, si l’auteur avait eu une familiarité même superficielle avec les inscriptions, ces documents grecs dont le nombre (faut-il le rappeler?) s’accroît tous les jours. Or le SEG serait pour eux un moyen commode de se tenir au courant de cette croissance. Il est écrit dans une langue pratiquée par tout le monde. Il reproduit le texte grec des inscriptions nouvelles et celui de beaucoup d’inscriptions anciennes, des lors qu’une publication nouvelle modifie l’aspect de ce texte. Il est pourvu d’index et de tables de concordance substantiels. Il est facile non seulement à consulter, mais aussi à parcourir, à cause de sa typographie aérée et claire et des titres en caractères gras donnés à chaque notice.

The review therefore contains no detailed discussion of the content or the quality of this volume in particular.

This entry was posted in review. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.